Préparer un séjour, idées pour s'évader

Quelques sites archéologiques turcs

La Turquie regorge de sites archéologiques. Les civilisations aussi exceptionnelles les unes que les autres ont successivement occupé cette terre pour y laisser d’innombrables sites dont beaucoup sont actuellement devenues de véritables vestiges archéologiques. Chacun laisse un aperçu des différentes civilisations qui s’y succédaient à savoir celle des Romains, des Grecs, des Perses, des Byzantins, des Arabes et même des Ottomans eux-mêmes.

Ephèse, un retour vers l’époque romaine.

Ephèse est localisé à l’Ouest de la Turquie. C’était ne des principales villes de l’antiquité. Se trouvant juste au croisement des grandes voies commerciales, possédant un port couvert et un sol prolifiques, Ephèse fut une ville extrêmement développée. Le site archéologique d’Ephese comprend au sud du Mont Coressos trois collines, la forteresse d’Ayasoluk au nord et au milieu le Mont Pion.

Durant la visite d’Ephèse, il faut absolument passer par le temple d’Artemis. Trois sanctuaires ont été bâtis en l’honneur de cette déesse protectrice de la ville un autre temple qui compte parmi les sept merveilles du monde. La bibliothèque de Celsus vaut aussi le détour. Cet établissement a été bâtit en 117 par le consul Julius Aquila en souvenir de son père Celsus. Il s’agit d’une des plus impressionnantes bibliothèques en ce temps. La devanture est magnifiquement embellie avec des statues symbolisant les vertus de Celsus à savoir la sagesse, l’intelligence, le jugement et la science. Bâti pendant l’ère hellénistique, le grand théâtre est, quant à lui, d’un style genre gréco-romain. L’acoustique de la scène est impressionnante. Le théâtre pouvait accueillir jusqu’à 24 000 spectateurs.

La cité de Pergame, berceau de la culture hellénistique

La cité de Pergame se trouve dans le nord de la Turquie, juste à proximité de la mer Egée. Le site archéologique de Pergame présente d’illustres vestiges qui pour la plupart étaient fouillés par des archéologues Allemands. La cité est subdivisée en quatre secteurs distincts : Acropole, appelée la ville haute, qui à la base était la cité officielle et résidence de la famille royale, vient ensuite l’Asclépleion qui est aussi connue en tant que sanctuaires d’Asclépios (centre médical) ; la ville basse qui se situe entre Asclépieion et le théâtre romain et enfin la ville Médiane, trônant sur les bords de la colline entre Acropole et la ville basse. Il ne reste actuellement que quelques édifices en ruine de la ville basse. Une bonne partie de la ville est en effet enterrée sous la ville de Bergame. L’ancien temple Sérapis par contre se tient encore au beau milieu de l’actuelle ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *