Préparer un séjour, idées pour s'évader

Les spécialités culinaires à déguster à Marrakech

Les spécialités culinaires à déguster à Marrakech

Mai 15, 2012

Pause gourmande à Marrakech : le couscous aux légumes

Comment séjourner à Marrakech sans goûter au couscous aux légumes ? Délicieuse, cette recette est le plat emblématique marocain par excellence. Et comme elle est relativement difficile à réaliser, on en trouve dans sa version traditionnelle très rarement ailleurs. Ainsi, profitez-en sur place et optez pour les restaurants proposant des plats traditionnels. La grande variété de légumes nécessaire à cette recette en est certainement le principal secret, mais son goût si particulier provient aussi des épices, dont le curcuma. Et évidemment, il y a toujours un ou plusieurs ingrédients secrets que le cuisinier ne partagera pas. Cette recette nécessite en tout cas beaucoup d’ingrédients, notamment du couscous, des pois chiches, des tomates cerise, des oignons rouges, des bulbes de fenouil, des échalotes, des courgettes, des poivrons (rouges et jaunes), des raisins secs…etc.

Pause gourmande à Marrakech : la tanjia

Derrière le nom déjà alléchant de la tanjia de Marrakech ou tanjia marrakchia se cache en fait une délicieuse épaule confite d’agneau ou de veau. C’est un autre délice à déguster absolument lors de votre passage dans cette ville. La tanjia est un plat très ancien, préparé traditionnellement dans une jarre qu’on enterrait ensuite dans la cendre du four pendant toute la nuit. Une fois encore, les saveurs exquises de ce plat résultent en grande partie des épices et des aromates utilisés. Souvent, on retrouve le safran, le ras el hanout et le cumin. Et s’il y a bien un ingrédient indispensable, c’est bien le citron confit. En tout cas, beaucoup de touristes adore ce plat à condition d’aimer les épices orientaux toutefois.

Pause gourmande à Marrakech : la pastilla

La pastilla se prépare de plusieurs manières. En fait, ce plat est à base de feuilles de pastilla farcies. Et pour ce qui ne le savent pas, les feuilles de pastilla sont une sorte de feuille de brick, mais encore plus fine. Vous l’aurez compris, la pastilla se cuisine aussi bien sucrée que salée. Personnellement, la pastilla au poulet et aux amandes me semblent particulièrement délicieux. Mais les Marocains ont l’art de rendre toutes les versions paradisiaques. Pour les salées, je retiens surtout celles qui sont à l’agneau et aux fruits secs. Certains restaurants vous en proposeront même à la charcuterie. Les versions sucrées ne sont pas en reste avec des poires et des amandes, de l’ananas et du coulis de fraise ou encore de la crème pâtissière tout simplement.

2 commentaires

  1. Mireille /

    Je n’étais pas une très grande fan d’agneau avant de goûter ce fameux Tanja. Il a un goût très spécial, succulent et épicé. Je ne sais pas si c’est possible de refaire ce plat en France.

  2. Gérard /

    Je suis un grand gourmand et je ne rate pas de goûter aux spécialités culinaires d’un pays quand je voyage. Mais, ce Tanja était vraiment spécial et nouveau pour moi, j’adore le goût et l’odeur épicée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *